Les hôtels du bord de Seine

Le bord de Seine était le paradis des touristes venus passer quelques jours à la campagne ou admirer le mascaret particulièrement spectaculaire d’Aizier

En descendant vers le quai, on trouvait d’abord :

L’hôtel des voyageurs

Situé dans la verdure, il proposait une grande salle pouvant accueillir les noces et banquets. On y dansait le soir.

Plus tard, le propriétaire Monsieur Le François fit construire un garage avec une fosse pour les automobilistes de plus en plus nombreux.
Les dames jouaient au croquet sur la pelouse. Les hommes allaient à la pêche aux anguilles dans les marais. Monsieur Le François, bon cuisinier, faisait griller les poissons sur un feu de bois et servait largement arrosés de crème.
L’hôtel fut ensuite transformé en salle des fêtes avant d’être vendu en maison d’habitation.

Hôtel des voyageurs - Aizier

Hôtel des voyageurs

L’hôtel des familles

Au début du siècle, il fut tenu par Monsieur Vivet restaurateur.

A l’origine, ce n’était qu’un simple bistrot de pêcheurs, situé au ras de la cale qui servait d’embarcadère.
Vers 1910, Marcel Latailleur aménagea quelques chambres.
Un petit Kiosque, couvert en chaume, protégeait les consommateurs de la pluie et du soleil.
Une source toute proche permettait de rafraîchir les boissons.
C’est de cet hôtel que furent organisées de nombreuses fêtes à Aizier et des feux d’artifice sur la Seine.
Cet hôtel fut, aussi, démoli à la guerre 1939-45.

Hôtel des familles

Hôtel des familles – Aizier

C’est ainsi que, les uns après les autres, disparurent les cafés du bord de Seine d’Aizier.

Madeleine JOTTE